Deuil et séparation

Personne triste après un deuil et une séparation de son copain / copine

Ce sont des épreuves que la vie nous oblige à vivre. Elles sont toujours difficiles mais certaines personnes réagissent mieux et reprennent pied plus rapidement après un temps de déprime tout à fait naturel et normal. D’autres, à l’inverse, n’arrivent pas à remonter la pente et demeurent très longtemps, parfois plusieurs années, marquées par cet évènement qu’elles ne parviennent pas à dépasser. On parle alors de deuil “non fait” ou encore de deuil pathologique. C’est spécialement le cas pour les personnes qui ont perdu un parent durant l’enfance ou pour des parents qui ont perdu un enfant. De même pour les séparations ou divorces, il arrive que l’on reste sur cet échec, sans pouvoir “se reconstruire”.

Deuil

  • Un deuil multiple (nombreux décès en quelques mois ou années).
  • Un deuil complexe (mort violente ou brutale).
  • Un deuil lointain qui poursuit la personne des années après (perte des parents durant l’enfance par exemple, perte d’un enfant).
  • Un deuil « impossible » (disparition).

Ces situations engendrent de nombreux troubles, des plus anodins aux plus sévères, et il faut consulter.

Séparation

Une séparation peut être vécue très douloureusement et laisser en détresse profonde, surtout si on ne l’a pas désirée.

  • Sentiment de rejet intense.
  • Dévalorisation profonde.
  • Incapacité à vivre seul.
  • Sentiment d’abandon…

La souffrance due à la rupture du lien est normale et elle s’estompe peu à peu. Mais elle peut aussi être insoutenable et il faut s’occuper de soi et se prendre en main. Le thérapeute est là pour vous y aider.