Harcèlement moral ou sexuel, vie privée, vie professionnelle, école…

Personne harcelé e en dépression

C’est la psychanalyste Marie-France Hirigoyen à la fin des années 90 qui amène la notion de harcèlement sur  la scène publique. En droit français la définition du harcèlement est précise : « ce sont des actes ou des propos tenus à l’encontre d’une personne dans le but de la détruire psychologiquement et/ou physiquement. Le harcèlement est le fait du pervers narcissique qui a comme objectif de détruire l’identité de la personne à qui il fait subir de façon récurrente et insistante des humiliations et des pressions destinées à obtenir de lui quelque chose contre son gré et, ce faisant, à susciter et entretenir chez l’individu un état de terreur ».

Harcèlement professionnel

Il est extrêmement difficile de reconnaître le harcèlement, qui ne doit pas être confondu avec des critiques désobligeantes et il est extrêmement difficile de sortir du « filet » du harceleur.

Dans la sphère professionnelle il est prudent de conserver toutes les preuves (imprimer les mails par exemple, demander des explications par écrit) qui pour un licenciement ou devant un tribunal seront obligatoires pour prouver le harcèlement.

Le harcèlement sexuel

Selon le site officiel de l’administration française (consultable sur Internet) :

La loi punit le harcèlement dans toutes les situations. Il y a harcèlement quels que soient les rapports entre l’auteur et la victime : collègues de travail, voisins, élèves d’un même établissement, à l’intérieur d’un couple marié ou non

  • Insultes ou vexations,
  • Menaces,
  • Propos obscènes,
  • Appels téléphoniques, SMS ou courriers électroniques malveillants,
  • Visites au domicile ou passages sur le lieu de travail…

Il fonctionne comme le harcèlement moral, à la différence qu’il s’agit de pressions sur la sexualité.

 
Il représente tout acte à connotation sexuelle ressenti comme non désiré par la personne qui le subit. Il s’agit généralement du comportement d’un homme qui cherche à s’imposer dans la vie intime et sexuelle d’une femme, contre son gré.

Il ne supporte pas de refus de relation (ou une séparation dans le cas d’un couple) et qui pense que le harcèlement n’est qu’un droit ou une forme virile de séduction. Il ne

Le harcèlement est la répétition de propos et de comportements ayant pour but ou effet une dégradation des conditions de vie de la victime. La gravité des faits provient essentiellement de leur caractère répétitif, voire obsessionnel.reconnait pas que ses actes ne sont pas appréciés.

Attention !

Le harcèlement mène la personne harcelée à une destruction lente. Perte du sommeil, perte de poids ou au contraire prise de poids, déprime, sentiment d’infériorité, de « folie », perte des repères, accablement, isolement, avec parfois de graves conséquences sur la santé physique et mentale.

Cela se traduit par des conséquences sur la santé physique ou mentale de la personne harcelée. Le harcèlement mène la personne harcelée à une destruction lente qui peut aller jusqu’à une perte du sommeil, perte de poids ou au contraire prise de poids, déprime, sentiment d’infériorité, de « folie », perte des repères, accablement, isolement, avec parfois de graves conséquences sur la santé physique et mentale.

Il n’y a pourtant qu’une solution possible, rompre la relation. La rompre en partant, quand c’est possible. La rompre en ne donnant plus prise à l’harceleur, comme dans toute situation de violence.

Ce peut être l’objet d’une psychothérapie.