Allons au delà des clichés

Femme se regardant dans le miroir

Un psy ne parle pas ?

Une psychanalyse commence en face à face… et dans le dialogue. C’est une écoute attentive, quel que soit ce que vous avez envie d’aborder, quel que soit le sujet qui vous amène.

Après quelques entretiens destinés à bien formuler et bien comprendre votre demande et à ce que vous puissiez poser les questions essentielles pour vous on décide d’un commun accord d’engager un travail psychanalytique.

C’est quoi une psychanalyse ?

Une psychanalyse c’est un temps exceptionnel qui vous appartient totalement pour vous occuper de vous et de votre vie. Il s’agit de vous découvrir, de vous libérer et de vous accepter avec votre histoire, vos choix personnels. La psychanalyse est l’unique forme de thérapie qui permette de modifier votre vie en profondeur et durablement. L’analyste ne donne pas de « conseils ». Il vous aide à trouver ce qui vous correspond, ce qui vous ressemble. Il ne s’agit pas non plus de discuter et d’imposer son point de vue. Il s’agit de faire bouger peu à peu en vous des émotions profondes, le plus souvent enfouies dans la mémoire, inconscientes, qui sont la véritable cause de vos ressentis et de vos difficultés, à partir de ce que vous pensez et dites et à condition bien sûr de « jouer le jeu », c’est-à-dire de ne pas occulter certaines parties de votre histoire personnelle ou de vos sentiments. L’analyste, par ses interventions et ses interprétations, vous aide à avancer.

La présence du psychanalyste

Le lien qui se crée avec votre thérapeute est primordial. Le processus de changement s’articule sur cette relation. Son écoute, sans jugement, et ses interprétations opèrent peu à peu. Ce qui a généré des souffrances conscientes ou inconscientes (refoulement, pensées insupportables ou incompréhensibles, secrets, idées noires) devient accessible, se modifie et s’allège au fil des séances.

La psychanalyse respecte la personne

La psychanalyse est ouverte à tous, quels que soit l’âge et le parcours personnel, les croyances, les origines. Chacun est un être singulier dans sa différence et sa spécificité et aucune vie ne ressemble à une autre. L’analyste possède une déontologie très stricte. Voir la charte déontologique européenne.

Comment cela fonctionne- t-il en pratique ?

Tout est une question de désir mais aussi d’engagement pour le patient comme pour l’analyste. Seul un travail assidu dans un cadre sécurisant permet l’émergence de la parole et des sentiments profonds (parfois douloureux, gênants, honteux…). Le dispositif de la cure (séances hebdomadaires, présence) est le garant de son bon déroulement.

Comment devient-on psychanalyste ?

Un psychanalyste a obligatoirement effectué une psychanalyse personnelle et didactique ainsi qu’un cursus théorique. C’est cela qui vous garantit qu’il est à même de vous aider. Il continue à «se former » dans des séminaires et des rencontres avec d’autres psychanalystes. Cela permet d’avancer sur les cas difficiles ou lors des passages critiques des cures qu’il mène.

Il est supervisé, s’il est sérieux dans sa pratique, par un psychanalyste. Il s’investit avec vous, dans un parcours exigeant. Pour ma part, j’exerce depuis 16 ans et je suis membre de l’Association Psychanalyse Actuelle et de l’Association Ecart Psy.